Pose d’un WC suspendu étape par étape

La pose d’un WC suspendu par un particulier ne représente pas un défi insurmontable. Il suffit de procéder étape par étape pour ne pas commettre d’erreur lors de l’installation.

L’opération la plus importante consiste à fixer solidement au mur et au sol le bâti-support, c’est à dire l’armature métallique qui soutient l’ensemble de l’équipement (réservoir, cuvette…). Le raccordement des tuyaux vient ensuite. Le montage se termine par l’habillage du WC suspendu.

Ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans ce petit chantier peuvent très bien le confier à un artisan plombier. Mais la main d’œuvre représente un coût important. Il vaut mieux anticiper cette dépense en l’intégrant dans son budget dès le départ…

Voici donc la procédure à suivre pour poser un WC suspendu soi-même ou avec l’aide de quelques amis bricoleurs.

Liste des WC Suspendus (amazon.fr)

Vérifications avant la pose

Plusieurs points doivent être contrôler avant la pose d’un WC suspendu. Avant toute chose, il faut évidemment retirer l’ancien toilette et couper l’arrivée d’eau pour éviter les fuites. En fonction du bâti-support utilisé, il convient ensuite de vérifier la nature des matériaux et d’opter pour des fixations appropriées.

Si votre mur est porteur, un bâti mural sera adapté (comme son nom l’indique il se fixe uniquement au mur). En revanche, avec une cloison creuse, préférez un bâti universel (avec possibilité de fixer au mur et au sol). Enfin, si vous n’avez pas de cloison, optez pour un bâti autoportant à fixer au sol.

Le mur et le sol doivent non seulement supporter la charge du WC suspendu mais aussi le poids d’une personne assise sur la cuvette. Il est donc impératif de s’assurer de la solidité du mur de soutien. Ce dernier ne doit pas être fissuré. Dans certains cas, il peut être nécessaire de renforcer la cloison si sa résistance s’avère insuffisante. De plus, sol et mur doivent être parfaitement droits et sans carrelage.

Pour mémoire, un bâti-support mural se fixe uniquement à un mur porteur. Pour une cloison creuse, on utilise un bâti-support universel avec fixation au mur et au sol. Dans les autres cas, on opte pour un modèle autoportant qui se fixe seulement au sol.

Le matériel nécessaire

En fonction du modèle et du bâti-support, plusieurs outils sont indispensables à la pose d’un WC suspendu. Il faut une perceuse à percussion pour percer les murs, une visseuse pour visser les fixations, un niveau à bulle pour contrôler l’horizontalité, une scie à métaux pour ajuster les raccords… Sans oublier le mètre, les chevilles, les vis et les tiges filetées destinées à la pose de la cuvette. Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive.

Si vous achetez un pack, tous les composants du WC suspendu sont déjà assemblés sur le bâti-support (réservoir, chasse d’eau…). Cela simplifie grandement l’installation. Les accessoires de pose, la cuvette et la plaque de fonctionnement sont également livrés avec le kit. En revanche, l’habillage est à prévoir en supplément. Il dépend de la configuration et du style de la pièce

Notez que vous pouvez acheter une cuvette de WC suspendu ainsi qu’un bâti-support séparément. Attention cependant à vérifier que les deux éléments pourront aisément se raccorder l’un à l’autre.

Liste des WC Suspendus (amazon.fr)

Montage étape par étape

Comment poser un WC suspendu ? Nous avons identifié 5 étapes à réaliser dans l’ordre.

  • 1 – Fixation du bâti-support
    Avant de fixer le bâti, il faut régler la hauteur de la cuvette. Elle est habituellement de 40 cm par rapport au sol. Il est possible de la positionner à 30 cm pour les enfants ou à 50 cm pour les personnes âgées ou handicapées. A l’aide d’une perceuse à percussion munie d’une mèche béton, on perce le mur et/ou le sol. On insert les chevilles et l’on visse les fixations.
  • 2 – Raccordement du WC suspendu
    Le bâti support étant fixé, il est maintenant indispensable de procéder aux différents raccordements du WC suspendu. Il s’agit de brancher l’arrivée d’eau froide sur le réservoir de la chasse d’eau et le tuyau du toilette sur la colonne d’évacuation.
  • 3 – Habillage du bâti-support
    L’habillage du bâti-support s’opère de différentes façons en fonction de l’option retenue : meuble, plaques… Il faut veiller à ce que les trous s’accordent avec la position des éléments du bâti-support (évacuation, bouton pressoir, fixations…). Consultez notre article sur l’habillage du WC suspendu pour en savoir plus.
  • 4 – Pose de la cuvette et de la plaque
    Le bâti-support est fixé et habillé. Il est temps de poser la cuvette et la plaque de commande. Ces deux éléments s’installent en dernier. La cuvette est maintenue par les deux tiges filetées qui sortent du bâti-support. Elle doit être parfaitement horizontale. Enfin, on branche le mécanisme de la chasse d’eau sur la plaque de commande.
  • 5 – Test de fonctionnement
    En ouvrant l’arrivée d’eau, le réservoir doit se remplir aussitôt et s’arrêter automatiquement grâce au robinet flotteur. En appuyant sur le bouton pressoir, la chasse d’eau se déclenche. Une inspection minutieuse permettra de vérifier qu’il n’y a aucune fuite et que le fonctionnement du WC suspendu est optimal.

Voilà, votre WC suspendu est maintenant installé. Il ne vous reste plus qu’à montrer fièrement vos toilettes à vos visiteurs !